Les pianos d’occasion : Les pianos japonais (première partie)

04 Sep Les pianos d’occasion : Les pianos japonais (première partie)

Pianos japonais d’occasion : Conseils utiles pour  acheter un bon instrument 

Les Infos de Base

  • Demandez le numéro du piano et la lettre le précédant
  • Prenez conscience que l’âge ne bonifie pas un piano, contrairement à certains instruments de lutherie

Un Ebook gratuit avec des conseils pour trouver le numéro de série, et une méthode pour évaluer la valeur d’un instrument d’occasion est disponible sur ce site : Argus Piano.

La partie maîtresse, en ce qui concerne le son et la table d’harmonie, perd ses caractéristiques avec le temps, même pour des instruments de bonne facture. Les pianos japonais (comme leurs autres productions) ne sont pas prévus pour durer, de ce point de vue (bois légers et jeunes). Ce sont des biens renouvelables, ils sont peu onéreux au Japon.

Le sommier de chevilles est également fait dans des matériaux (multiplis de bois) qui ne résistent pas très longtemps a l’humidité élevée régnant au Japon. Les sommiers des instruments modernes Européens sont de ce point de vue beaucoup plus fiables. Les réparations donnent alors des résultats très aléatoires.

C’est une véritable loterie que de trouver un instrument bien préservé !

Quelques grosses sociétés spécialisées dans le marché du piano japonais d’occasion inondent l’Europe (et les Etats-Unis) de ces instruments, réparés + ou – profondément par des entreprises souvent basées en Chine. Les meubles sont toujours assez bien faits, mais seuls certains éléments sont changés dans les mécaniques.

L’âge du piano est toujours en rapport avec son prix, les Japonais fabriquant des pianos depuis les années 1900, les instruments les plus abordables sont complètement hors d’âge. Les modèles et tailles n’ayant pas beaucoup évolué depuis cette époque… la confusion règne, car l’aspect extérieur « quasi neuf  » est obtenu par repolissage du polyester, remplacement des pédales, etc.

On considère intéressants les pianos de moins de 20 ans, s’ils ont été correctement réparés. Mais même ceux provenant du Japon auront pour la plupart subi une longue exposition à l’humidité et seront fragilisés surtout dans un endroit à l’hygrométrie importante.

Un instrument fiable, vendu par un professionnel sérieux, est couvert par une vraie garantie (non payante). Reste à la charge de l’acheteur, de conserver l’instrument dans de bonnes conditions.

PIANOS d'occasions récents et anciens

Pianos d'occasions anciens

Pianos d’occasions anciens