Suite de la restauration du piano crapaud Erard de 1930

31 Mai Suite de la restauration du piano crapaud Erard de 1930

La restauration de ce piano Erard a duré un mois, et c’est un piano que j’avais vendu il y a une quinzaine d’années. L’utilisation intensive et incontrôlée 😉 d’une passionnée, comme tout amateur qui se respecte a fait que nous devions passer aux choses sérieuses. 

La première étape a été de détendre l’ensemble du piano. Comme cet instrument a passé ces dernières années près du bassin, les cordes de basses très oxydées se sont mises à lâcher au niveau de la bouclette et ce fut un concert de coups de fusils à répétions comme dans un ball-trap…. L’émotion passée, j’ai fait la connaissance de ce compagnon très atypique : toute petite table d’harmonie, piano crapaud mais le résultat une fois recordé et feutres de marteaux changes est incroyable !!!! Quelle dynamique, du son !!!!

Comme s’il n’attendait que ça, de pouvoir se défaire de son vieil habit et revêtir un son plus fun, moins lourd et feutré…

Bref, comme je les aime. 

Voilà, le piano a retrouvé sa pianiste qui avec quelques hésitations, a fait connaissance avec de nouvelles harmoniques et couleurs sonores.

Une belle histoire dont les illustrations sont ci-dessous ! 

Restauration du piano crapaud Erard

Enroulements de la corde sur la cheville

Restauration du piano crapaud Erard Restauration du piano crapaud Erard

Restauration du piano crapaud Erard

Coupe de la corde filée à la bonne longueur

Pause des cordes filées

Pause des cordes filées

Cordes filées neuves

Cordes filées neuves

Tendre la corde une fois que la cheville neuve a été placée dans le sommier

Tendre la corde une fois que la cheville neuve a été placée dans le sommier